Superbe photo de Martine Ouellet

Le multiculturalisme canadien : diviser pour régner!

Les débats houleux, parfois haineux, qui ont cours depuis déjà une quinzaine d’années concernant le port de signes religieux au Québec découlent de deux conceptions complètement différentes du rôle de l’État. D’un côté, l’État québécois prône la laïcité pour éviter toutes formes de discrimination religieuse et pour permettre aux citoyennes et citoyens de toutes religions, de même qu’à ceux et celles qui n’en professent aucune, d’être sur un pied d’égalité : c’est ce qu’on appelle la séparation des Églises de l’État. De l’autre côté, le multiculturalisme canadien, inscrit dans la Constitution canadienne lors du coup de force de 1982, place la religion au-dessus des valeurs d’égalité et de liberté.

Et là, il faut bien l’avouer, Trudeau père a réussi un coup de circuit en déguisant le multiculturalisme...

Martine Ouellet.

Acheter le magazine électronique.

Retour à l'accueil.