Photo collection du Musée McCord

Quand l'histoire s'accélérait!

J’entreprends ici une chronique consacrée à l’histoire du mouvement indépendantiste. Je la souhaite utile aux jeunes indépendantistes et à toutes celles et ceux qui veulent prendre du recul pour préparer l’avenir de ce Québec qui n’est toujours pas un pays. Je veux bien que l’évolution d’un peuple soit un long processus, mais, en négligeant les leçons du passé, on risque de poursuivre dans les mêmes voies sans issues.

Je commence donc avec une première chronique consacrée à un évènement marquant de l'histoire récente de l'indépendance.

On oublie parfois que le printemps étudiant de 2012 fut précédé d’un autre mouvement étudiant au Québec, celui de l’automne 1968. À cette époque, j’ai pour ma part 26 ans et je suis jeune professeur et directeur du département de mathématique du Collège de Maisonneuve...

Loi contre le français 1890-1931

... Seule l’indépendance garantira le caractère français du Québec!

Comment Montréal perd le parlement pour Toronto

Au début de l’Acte d’Union imposé au Bas-Canada en 1840 en représailles à l’insurrection de 1837-1838, le Parlement siège dans un premier temps à Montréal. Le 23 février 1849, Louis H. Lafontaine dépose un projet de loi qui mettra le feu aux poudres : l’Acte pour indemniser les personnes dans le Bas-Canada, dont les propriétés ont été détruites durant la rébellion dans les années 1837 et 1838...

Le coup de la Brinks, élection de 1970

... Toute une mise en scène pour faire peur aux électeurs, et pour nuire à l’indépendance ainsi qu’au PQ...

Le « rapatriement » unilatéral de la constitution en 1982

Le 17 avril 1982, la Constitution canadienne est rapatriée par Trudeau sans l’accord du Québec...

Gilbert Paquette.

Acheter la copie électronique.

Retour à l'accueil.